Sexe robinet histoire sexe soeur

sexe robinet histoire sexe soeur

...

Vidéos sexe gratuites sexe gratuit

sexe robinet histoire sexe soeur

...

Son intimité rasée de près devait être maintenant parfaitement visible pour le voyeur de l'aérat. De sa main gauche, elle écarta les grandes lèvres de son sexe et commença à les masser doucement de la main droite. En masturbatrice accomplie, elle remonta très vite vers son clitoris qu'elle caressa langoureusement.

A son habitude, elle se mordit les lèvres pour réprimer un gémissement de contentement lorsque les premiers signaux de plaisir irradièrent de son sexe mais elle se remémora soudain son frère derrière la porte et décida de faire monter la tension en se laissant aller.

L'image de son frère en train d'agiter frénétiquement son gros sexe lui vint derrière ses yeux clos et elle s'arc-bouta sous l'impulsion d'un orgasme ravageur. Elle revint rapidement à elle, encore étonnée par la rapidité et l'intensité de sa jouissance. Elle avait commencé à se masturber vers 15 ans et trois ans plus tard, elle avait perdu le compte de ces séances solitaires dont le rythme croissant l'entraînait à se caresser au moins une à deux fois par jour.

Elle s'était un moment inquiétée de ce qu'elle qualifiait alors d'obsession maladive pour le sexe mais avait fini par admettre, lectures internet à l'appui, qu'elle avait simplement des besoins supérieurs à la normale. Par curiosité, elle avait un jour profité d'une journée où elle était seule à la maison pour tester ses propres limites et elle avait atteint onze orgasmes en 9 heures.

Impressionnant mais loin du Guinness Book. Il n'empêche qu'à la fin de la journée, ses yeux étaient tellement cernés qu'elle avait fait semblant de dormir au retour de ses parents pour ne pas devoir affronter leurs questions. Et heureusement qu'elle avait pensé à aérer sa chambre! Mais jusqu'à présent, seul le besoin physique l'avait guidée et lorsqu'elle était en panne d'imagination, elle se contentait de regarder des photos d'acteurs de cinéma ou parfois des sites pornos explicites sur internet.

Elle n'avait jamais fantasmé sur le sexe de son frère mais elle avait rarement joui aussi intensément qu'aujourd'hui. Cette pensée la ramena à la réalité et elle jeta un coup à l'aérat: Il avait dû battre en retraite vers sa chambre. C'était une profession de foi très aventureuse pour une fille qui avait la vie amoureuse d'une nonne mais cela semblait être sa seule ligne de conduite possible.

Elle se sécha l'entrejambe puis enfila un slip propre.. Avant d'enfiler son soutien, elle se massa les seins , rallumant au passage quelques étincelles de plaisir. Après avoir enfilé un training, elle sortit de la salle de bain , remarquant au passage sur le sol une large traînée humide là où son frère avait épongé le sperme qu'il avait certainement déversé au moment où elle-même avait joui. En passant devant la chambre de Loïc, elle ne put s'empêcher de coller son oreille contre la porte et entendit distinctement des grognements.

Il a autant besoin d'une copine pour se défouler que moi d'un mec! Dans les semaines qui suivirent , le manège se renouvela à plusieurs reprises. Malgré ses réticences premières, Léa prenait goût à ce petit numéro et elle avait même mis au point un véritable show exhibitionniste. Elle avait souvent attendu le départ de leurs parents pour prendre sa douche matinale afin de laisser le champs libre à son voyeur de frère.

La dernière fois, elle s'était même allongée sur le dos, les jambes dressées contre la porte, le sexe à moins de 50 centimètres de l'aérat. Mais elle n'avait toujours pas vu les parties génitales de son jumeau alors qu'il avait pu admirer les siennes en technicolor et odorama!

Cette porte de séparation semblait symboliser leur vie commune car dans toutes autres circonstances, ils affichaient tous deux une bonne humeur courtoise l'un envers l'autre sans faire la moindre allusion à leurs rendez-vous secrets. L'évacuation régulière de la tension sexuelle entre les deux jeunes gens avait permis de retrouver un semblant de sérénité dans le foyer. Un beau matin, au début des vacances scolaires, leurs parents, Cécile et Jean, durent partir plus tôt que d'habitude pour préparer une réunion importante avec des clients de leur cabinet de consultance.

Réveillée par le bruit de leur départ, Léa se rendit à la salle de bain alors que Loïc dormait encore. Dès qu'elle fût sous la douche, elle sentit l'excitation la gagner et son sexe se mouiller sans que l'eau de la douche y soit pour quelque chose. Sans prendre la peine de s'habiller, elle ouvrit la porte de la salle de bain et Cris et confusion, entremêlement de membres ; le visage de Léa se retrouvait a quelques centimètres de la verge semi rigide de son frère tandis que ses jambes étaient écartées de part et d'autre de la tête de Loïc.

Elle s'étendit sur le lit et, tapotant du plat de la main à côté d'elle, lui fit signe de s'allonger à ses côtés. Loïc ne protesta pas et se pelotonna contre elle, son sexe maintenant dur comme de l'acier pressant sa cuisse. Si on se donne mutuellement du plaisir, on ne fait de tort de personne! Et tu ne crois quand même pas que je vais te laisser me mettre enceinte? J'y ai déjà pensé: Maintenant tourne-toi, je veux voir ta bite!

Sa main ne pouvait pas faire complètement la tour de la verge. Et les couilles étaient à l'avenant: Si les filles savaient ce que tu as dans le pantalon, elles se battraient pour t'avoir dans leur lit! Je t'ai toujours aimé et je regrette de t'avoir fait souffrir toutes ces années. Lorsqu'elle lui dit qu'il serait son premier amant, Léa vit le visage de son frère se crisper, ses yeux se fermer et sans même toucher sa verge, elle vit celle-ci se contracter puis soudainement, un jet de sperme en jaillit qui inonda le torse de Loïc.

Léa continua à caresser ses couilles tandis qu'elle se vidaient. Elle avait déjà vu des éjaculations abondantes sur internet mais elle était persuadée que c'étaient des trucages.

Mais son frère éjaculait en quantités au moins aussi impressionnantes ; il devait faire aussi partie des hypersexués comme elle-même! Curieuse, elle rassembla du doigt une petite flaque du liquide blanc et porta ce doigt à sa bouche. Pas beaucoup de goût, un peu salé. Léa se dit qu'elle n'aurait pas trop de mal à avaler du sperme comme les actrices porno.

Il les empoigna dans ses grandes mains et les malaxa assez rudement avant de porter ses lèvres aux mamelons et de les sucer goulûment. Léa, très surprise, se sentait tout d'un coup en harmonie avec ses seins. Les ondes de plaisir qu'ils diffusaient lui faisaient enfin accepter ce qu'elle avait toujours considéré comme un handicap. Loïc de son côté poussait des petits grognements de plaisir tout en la tétant avidement.

Très vite, Léa sentit son sexe trempé envoyer des messages de détresse. Comme Loïc était gaucher, elle prit sa main gauche et la dirigea fébrilement vers son clitoris. Loïc devait avoir vu les mêmes vidéos qu'elle car il comprit tout de suite ce qu'elle attendait de lui. Il se montra peut-être un peu trop brutal mais les sensations étaient incroyables.

Jamais Léa n'avait imaginé qu'une main étrangère pourrait lui donner plus de sensations que ses propres doigts. Son visage vint se nicher dans le creux de l'épaule de Loïc et elle commença à geindre doucement au rythme des caresses sur son clitoris.

Puis elle empoigna l'énorme verge de son frère ,à nouveau dure comme du béton, et la serra aussi fort qu'elle le pouvait.

Tout le samedi après-midi, Jo et moi, nous avons bien sués en rangeant la provision hivernale de bois pour la cuisinière.

Un oculus permettait, en allumant la lumière, de signaler une présence. La douche était dans un angle de la pièce. Un tabouret permettait à grand-père, dont la station debout était particulièrement pénible, de faire sa toilette assis En face de la douche, il y avait un meuble de rangement avec un miroir fixé sur toute la hauteur de sa porte La lumière de la salle de bain était éteinte Aussi surprise que moi, Jo se figea, tenta de cacher sa nudité intime, devint toute rouge, se mit à trembler, larmes aux yeux, me demandant de sortir Pensant à une blessure grave, je ne voyais que ma soeur qui souffrait Je ne voyais pas la jeune fille nue Comme elle resserrait ses cuisses, je ne pus voir la gravité de sa "blessure".

Se mettant à sangloter, je lui entourai les épaules de mes bras, la serrai contre ma poitrine et lui demandai si elle avait mal Je me douchais tout en ayant en mémoire la position insolite de Jo Le sang et les gémissements me firent penser à un traumatisme grave Ayant fini de parcourir la quinzaine de pages, je demandai à ma soeur quelles relations il pouvait y avoir entre cette revue et son attitude dans la salle de bain Tous les soirs, je le feuillette Il me donne des sensations de chaleur dans mon bas ventre Mon bouton qui gonfle et devient sensible Je me suis dépucelée toute seule Pourquoi tu frottais ta chatte?

Je croyais que tu avais très mal Quand le manche de la brosse est entré, ça a fait une déchirure Je me frottais la chatte parce que ça me faisait beaucoup de bien Je le fais de temps en temps, le soir Ce sera notre secret Mais tu aurais pu me demander de te le faire Tu es mon frère Entre frère et soeur on ne fait pas ça Laisse Dieu où il est Tu es une femme, je suis un homme, rien ne nous empêche de piner ensemble Tu es sûre que tu ne saignes plus?

Sans gène, elle enlève sa robe de chambre Elle est complètement nue Pour bien me faire voir, avec ses doigts, elle écarte ses "lèvres intimes". Je ne peux détacher mon regard de cette partie inconnue du corps de ma soeur Je défaisais les boutons de mon short et le laissais tomber à mes pieds Tu crois que si je le rentre dans ta fente ça te fera autant de bien que ta brosse à cheveux?

Je montais sur le lit, me mis à genoux entre les cuisses écartées de ma soeur. Mon membre gonfle et se raidit encore plus à la limite de la douleur Doucement, je poussais en avant Ma soeur retenait sa respiration Quand enfin je sent que je touche au fond, que toute ma queue est bien rentrée, je demande à Josette si ça lui fait du bien ou du mal Je sens bien ta grosse pine toute chaude Alors je commence à faire des va et viens Lentement au début puis de plus en plus vite Ma soeur ferme les yeux Sa respiration est de plus en plus rapide Elle pousse des petits gémissements, qui se transforment vite en un râlement continu Elle se tend tel un arc Ses râles sont de plus en plus forts Sa respiration de plus en plus rapide La cadence de mes coups de butoir aussi Nous étions coupés des réalités qui nous entouraient





Sexe gros seins films sexe

  • Elle reprit lentement ses esprits ; lui sourit amoureusement et, avec une certaine hésitation, posa ses lèvres sur les siennes.
  • Telugu sexe com sex vierge
  • FILM SEXE GRATUIT LE SEXE PORNE
  • 519
  • VIDEO SEXE PARFAIT LE SEXE PORNE



Sex-shop virginie sexe


sexe robinet histoire sexe soeur