Sexe fanfiction sex gratuit francais

sexe fanfiction sex gratuit francais

Blague de sexe le sexe vous porn

sexe fanfiction sex gratuit francais

...

Son rire résonna dans la pièce vide et silencieuse. Contrairement à d'habitude, elle ne portait pas son traditionnel jean avec une tunique bleue ou noire ou encore rose. Là, elle portait un élégant tailleur. Une jupe droite de couleur noire, arrivant au niveau des genoux et montant sur sa taille fine. Une chemise blanche assez transparente qui me laissait deviner qu'un charmant soutien-gorge en dentelle noire habitait en dessous.

Les boutons étaient déboutonnés largement et me donnait une vue alléchante sur le début de sa poitrine généreuse. Digne d'un film porno, elle portait sa petite paire de lunettes pour travailler. Si j'avais bien compris son histoire, ses yeux se fatiguaient vite et elle avait besoin d'aide à un certain moment. Ses cheveux étaient remontés dans un chignon pas du tout travaillé. Je souris en voyant sa tonne de colliers qu'elle avait enroulés de sorte à faire un gros et pétant bracelet.

Je suis toujours là, comme vous. Que faites-vous habillée comme ça? Je souriais grandement à sa répartie. Elle était toujours directe. Et à la réflexion, je me dis que ce n'était certainement pas une si mauvaise idée qu'elle vienne nue au travail. D'après ce que je pouvais voir, elle était très bien faite et ce ne serait que bénéfique d'avoir son corps découvert.

J'ai pensé qu'une bonne impression de départ était bien. Son sourire commercial laissa place à un vrai sourire alors qu'elle se dirigeait vers la machine à café. Je la suivis, ne me privant pas de regarder son adorable petit cul, merveilleusement bien moulé dans cette jupe serrée. Elle pouvait venir nue quand elle voulait mais peut-être que ça serait plus agréable, vêtue d'un petit shorty, accompagné d'un charmant porte-jarretelles et du fabuleux soutien-gorge qu'elle portait en ce moment.

Vous pensiez vraiment que j'allais vous quitter? Vous n'êtes plus rien sans moi, Monsieur Cullen. Elle portait effectivement des talons d'au moins dix centimètres. Pas du tout son genre habituel. Alors, pour une fois, je fais un effort.

Je vous offre un café? J'hochai la tête doucement alors que mes yeux vagabondèrent encore une fois sur sa courbure de rêve. Sa chute de reins était divine, la courbe de ses seins était parfaite et j'eus soudain une envie pressante d'avoir ses longues jambes autour de moi.

Je secouai la tête face à ces nouveaux désirs. Je ne devais pas penser à Isabella ainsi, sinon, c'était la fin de mon contrôle. Comme pour me faire enrager ou pour me faire revivre mon premier film pour adulte, ma secrétaire se pencha exagérément pour attraper le gobelet en plastique qui contenait le café chaud.

Mon instinct primitif me hurla de me placer derrière elle mais je gardai mon sang-froid. Elle hocha la tête en souriant. Ok, si elle s'y mettait aussi avec ses regards et ses insinuations, je ne garantissais pas la survie de nos vêtements et de nos raisons. Je me mis à fixer ses lèvres véritablement tentantes, léchant les miennes par la même occasion. Un sourire ravageur s'installa sur son visage alors qu'elle déposait son gobelet en plastique sur son bureau, lentement.

Je me rapprochai d'elle, mettant ma main gauche sur le bureau qui se trouvait dans son dos. Je déposai à mon tour mon café sur le support et l'entourai, collant mon corps au sien. Je savais qu'elle pouvait sentir le début de mon érection.

Ses yeux verts étaient incandescents, fixant mes lèvres, dans l'attente d'un baiser. Je ne la fis pas languir longtemps, voulant exactement la même chose. Je déposai avec une certaine fougue ma bouche contre la sienne.

Nos langues se mélangèrent avec passion, ses bras s'enroulèrent autour de mon cou alors qu'elle posait ses fesses sur son bureau. Mes doigts remontèrent le long de ses côtes pour atterrir sur sa sublimissime poitrine. Je mordillais sa lèvre inférieure alors qu'elle poussait quelques gémissements sensuels. Ses mains passèrent entre nos deux corps collés pour retirer ma chemise de mon pantalon et déboutonner ses boutons. Ses petits doigts venaient caresser chaque parcelle de ma peau qui se découvrait, à mesure que les boutons se détachaient.

Ses ongles, griffant mes abdominaux et pectoraux, remontèrent vers ma gorge et elle me délesta de ma veste de costume. Je ne restais pas en reste de mon côté. J'arrachai violemment les boutons de sa chemise et plongeai mes lèvres sur sa poitrine. Je remontai également sa jupe et touchai du bout des doigts le fin tissu de sa culotte. Je grognai contre son sein gauche alors qu'une de ses petites mains atterrissait sur la bosse plus que présente dans mon pantalon.

Ce dernier tomba le long de mes jambes sans que je ne comprenne comment alors qu'Isabella fourrait sa main dans mon boxer, caressant ma verge tendue pour elle. Mes lèvres remontèrent à son cou où je déposai une marque.

Sa main libre vint se placer sous mon menton afin de ramener mes lèvres aux siennes. Un baiser enflammé débuta alors que j'arrachais le fin tissu de son dessous. Je passai un doigt sur sa fente humide et séparai ma bouche de la sienne afin de pouvoir la goûter.

Mon boxer ne fut qu'un vague souvenir au bout de quelques minutes et la nouvelle texture qui s'offrait à moi était beaucoup plus agréable que le tissu de mon sous-vêtement. Je ne pus me retenir et en un coup de reins habile, je m'enfonçai dans sa moiteur. Un cri excitant sortit de sa jolie bouche, que je recouvrai rapidement de la mienne. Elle était étroite, chaude, humide et tellement enivrante. Mon gland frappait presque à chaque reprise au fond de son vagin. Ses ongles griffaient mes omoplates alors qu'elle se séparait de mes lèvres pour me demander d'y aller plus fort.

Elle partit ensuite mordre gentiment mon cou alors que je débarrassais son bureau dans un mouvement de bras. Je la renversai sur la table et, passant une main sous son genou, je fis remonter sa jambe afin d'avoir un meilleur angle d'entrée. Ses parois se serraient de plus en plus autour de mon sexe engorgé. Je butais à nouveau quelques fois au fond de son ventre et elle vint bruyamment et fortement.

M'emprisonnant dans son antre délicieux, je forçai pour donner encore quelques va-et-vient. Sa chaleur étouffante me fit venir en plusieurs jets. Je m'écroulai sur elle alors que ses mains caressaient mes cheveux. Une des habilleuses vint nous donner des peignoirs alors que la belle partait vers sa loge. Le metteur en scène m'annonçait que la scène avait été parfaite, comme d'habitude. Je regardai ce que ça donnait alors que les nouveaux acteurs prenaient place sur le plateau.

Le décor avait changé: Je vis sortir la petite brunette qui était sous moi, il y a encore quelques minutes. Elle s'approchait, un sourire ravissant sur le visage. S'asseyant sur mes genoux, elle vint mordiller le lobe de mon oreille. J'avais encore une scène à faire avant de pouvoir rentrer et me relaxer convenablement. Mes scènes de sexe, je ne les faisais qu'avec ma femme et elle ne les faisait qu'avec moi. Nous nous étions rencontrés sur un tournage de film porno. Ça faisait maintenant trois ans que nous étions mari et femme.

Trois ans que j'étais heureux et comblé avec la femme la plus sexy, la plus souple et la plus imaginative…. Merci à Popolove, ma siamoise chérie, de m'avoir corriger ce chapitre et d'avoir commenter!

J'espère car le lemon n'ira qu'en grandissant! Préparez les culottes ou autres , les bavoirs. N'oubliez pas de payer vos factures d'eau car les douches froides devront être fréquente si je me débrouille bien!

Enfin bon, qu'est-ce que vous en pensez? Voulez-vous une suite, encore plus chaude que celle-ci? Voulez-vous me soutenir dans cette nouvelle fiction? Une seule façon de me le dire et de me le montrer: Just In All Stories: De plus, et même si je voulais essayer, je ne pourrais pas le faire. Les appareils normaux ne peuvent pas passer à Poudlard mais lorsqu'on est un sorcier savant comme l'est Draco, on peut trafiquer l'appareil et du coup, ça fonctionne dans l'école… et surprise de chez surprise, la communication est alors gratuite!

Il savait que Harry avait besoin d'argent et les communications qu'il aurait avec Severus ne seraient pas facturées ce qui ne rapporterait rien au Gryffondor financièrement mais il espérait qu'amoureusement, il en serait tout autrement. Dans les yeux noirs de son parrain, le blond vit passer une fugitive lueur de curiosité mêlée d'envie puis il le vit secouer la tête en signe d'incrédulité. Je te laisse l'appareil ici, avec le numéro. Il ne pouvait pas choisir un autre pseudo que Dieu du Sexe!

Ca fait tellement cliché! Severus n'arrivait pas à dormir alors qu'il se sentait fatigué. Il n'avait pas non plus envie de lire, ni de faire une ronde qui aurait pu lui permettre d'ôter des points à quelques imprudents.

Généralement, ces prises en flagrant délits le laissaient heureux et il faisait de beaux rêves ensuite mais là, non. Il n'avait pas envie de bouger de son lit mais ne trouvait pas les bras de Morphée.

Une petite ronde à cette heure-là lui permettrait de faire une bonne prise et donc une bonne déduction de points ce qui lui apporterait félicité et bien-être. Tout ce qu'il y avait de bon pour un sommeil agréable. Et si c'était Potter qu'il attrapait… Mmmm… attraper Potter… Le punir corporellement… Oh non, mieux valait ne pas penser à cela sinon le sommeil le fuirait pour toute la nuit.

A l'air libre, son pied frémit et se recroquevilla, mécontent avant de se ré-enfouir immédiatement dans la chaleur du drap. Non, décidément, il ne voulait pas sortir de son lit ce soir.

Attrapant sa baguette, Severus alluma la bougie qui était sur sa table de nuit et prit un verre vide qu'il remplit d'eau. Il le but d'un trait et allait se ré-enfoncer dans ses oreillers lorsqu'il aperçut la carte et l'appareil téléphonique que Draco lui avait laissé. Après tout, c'était gratuit et la voix monotone et monocorde qu'il était sûr d'entendre allait le bercer plus sûrement qu'une chasse aux étudiants. Une tonalité retentit puis le décrochement de la ligne. Une petite musique sensuelle envahit l'écouteur et Severus ricana.

A 'Burning cock', tapez 2. La même musique que la première fois retentit avec en fond sonore, une identique voix enregistrée qui disait que Sex God n'était pas disponible pour le moment. Si c'était comme ça qu'ils faisaient payer leurs clients, ça ne l'étonnait pas que les tenanciers de ces lignes fassent leur beurre dans ce commerce.

Dites-moi ce que vous voulez et vous l'aurez. Ce soir, je suis votre esclave et vais accomplir tous vos moindres désirs. De quoi avez-vous envie? Il y eu un blanc sur la ligne. Severus était tellement soufflé par la voix si érotique qu'il venait d'entendre qu'il ne put émettre un seul son.

Il s'éventa avec sa main. Après tout, ils étaient au téléphone. Personne ne pouvait savoir qu'il était le glacial maître des potions de Poudlard et il appelait du monde sorcier dans le monde moldu. Tout cela lui garantissait l'anonymat total et donc, il pouvait dire et faire tout ce qu'il voulait. Peut-être ai-je envie de me faire désirer?

La voix au bout du fil émit un long gémissement qui se répercuta directement dans le sexe de Severus qui frissonna de désir. Je suis prêt pour vous. Avez-vous envie de sentir mes mains caresser votre corps ou ma boucher sucer votre sexe? Avez-vous envie de me prendre ou voulez-vous que je vous possède jusqu'à l'extase? Tendresse ou fougue animale?

Comment me voulez-vous, Sev? Racontez-moi vos fantasmes et je ferais tout pour vous. Coinçant le combiné entre son oreille et son épaule, Severus s'exécuta rapidement, la faim au ventre.

Je veux vous entendre gémir de plaisir. Je veux vous voir sombrer dans la jouissance. Donnez-moi votre main et faites comme si c'était la mienne. Tout d'abord, caressez vos lèvres avec votre index puis laissez-le glisser lentement dans votre bouche. Il est chaud, sucez-le, savourez-le. Prenez-en un autre et goûtez-le. Severus fit pénétrer très doucement ses doigts entre ses lèvres et les lécha, les suça comme s'il honorait le sexe d'un amant.

Vous brûlez Sev… Vous êtes si chaud… ardent. J'ai tellement envie de vous. Je veux vous voir caresser vos mamelons. Je veux les voir rougir et durcir sous vos doigts. Severus se mordit la lèvre en torturant ses tétons avides. C'était affreux tellement c'était bon. Oh Seeeevvvv… mmmm, caresse-toi plus fort. Je veux t'entendre gémir encore! Touche-toi encore, j'en ai tellement envie. Montre-moi là où c'est sensible, là où c'est bon. J'ai envie de te touchez.

Laisse ta main glisser plus bas. Ses bouts de doigts frôlaient la peau douce de son membre dur tandis que sa deuxième main pinçait toujours ses mamelons avec férocité.

Tendresse et violence à la fois. Ses hanches se soulevaient à la rencontre d'une main qui ne pouvait qu'effleurer.

Il n'avait pas la permission de toucher. Pas tout de suite! Je veux encore te voir te donner du plaisir. Je veux t'entendre encore crier de désir. Je veux tout de toi. Pour l'instant, tu n'as le droit que de toucher ton ventre et masser tes testicules. Severus secouait la tête de droite à gauche sur l'oreiller sous l'effet du plaisir.

Une main s'était aventurée plus bas sur son ventre et en caressait les muscles déliés tandis que l'autre, plus taquine, s'était emparée de ses bourses et les caressait audacieusement.

Je veux que tu prennes ta verge pour moi. Je veux te voir la caresser, sur toute sa longueur. Je veux que tu enveloppes ton gland dans ta paume et que tu frottes ta peau contre lui. Je veux te voir te tordre sous tes doigts et jouir jusqu'à en mourir.

Severus s'empara de son érection et amorça un mouvement de doux va-et-vient jusqu'à ce qu'il entende de nouveau le son de la voix retentir dans le combiné et qui gémissait son propre plaisir. L'homme sentit alors une vague de chaleur intense l'ensevelir et il fit glisser sa main plus fort sur son sexe frémissant. Cette unique pensée le fit exploser de plaisir et il se répandit sur son ventre, ses cuisses et sa main.

La voix au bout du fil émit un halètement horrifiée puis Severus pensa que Potter avait dû se plaquer une main sur la bouche parce qu'il entendit un 'Oh merde, quel con! Just In All Stories:



Sexe mamie sex 2 fille

  • Sexe en groupe japonaise sex
  • RENCONTRE SEXE PARIS SEXE CHAUD TWERK
  • SEXE CRADE RIHANNA SEXE
  • Sexe fanfiction sex gratuit francais
  • Sexe entre ami sexe africaine